Le Yunnan, la province qui a tout !

Après nos aventures tibétaines, nous voilà de nouveau en train de tendre le pouce à la sortie de Shangri-la en direction des gorges du Saut du Tigre ! Après quelques dizaines de minutes nos fidèles touristes chinois frappent encore ! Hop, 2 voitures qui sont ensemble nous prennent, chacun dans sa voiture ! C’est ainsi que nous passons une bonne partie de la journée au son des GPS et des talkie-walkies, à prendre des photos aux “scenic spots” signalés. Nous voilà au fond de cet impressionnant défilé en leur compagnie, depuis la route on domine la rivière d’une centaine de mètres. Nous nous sentons tout petits et la puissance des rapides médians auxquels nous accédons via un parcours (très) aménagé n’incite pas tellement à tenter la descente en kayak.

 

15_08_22 tigre
Vue sur le lit du Yangzi depuis la route – Gorges du Saut du Tigre

 

Nos amis nous déposent devant le départ du sentier qui dessert les villages plus haut sur les pentes qui dominent les gorges. Le spectacle y est superbe bien que différent : rizières et champs de maïs en terrasses avec le grondement de la rivière qui nous vient de 800 mètres en contrebas, nous voilà ravis ! Le temps est au beau…. au début ! La pluie vient nous visiter et semble bien se plaire dans le coin, nous en profitons alors pour poser bagage dans le village de Nuoyu, à la Guest house Naxi family.

15_08_22 gorges
Le soleil n’est pas au rendez-vous mais une belle ambiance tout de même !

 

Nous repartons le lendemain matin la fleur au parapluie, l’atmosphère rempli de brume nous laissant parfois entrevoir une portion de rivière ou un flanc de montagne… Malgré cette ambiance féérique et une belle rando, nous repartons un poil déçus vers la ville historique de Lijiang.

Ni une ni deux, nous voilà déposés dans un village à côté de Lijiang, Xuhé, “où il y a moins de touristes”, en effet, juste 15 au mètre carré ! Nous sommes un peu déçus car c’est une vieille ville artificielle reconstituée de A à Z. C’est tout de même l’occasion de profiter d’une ambiance agréable et (toujours) de petits stands de nourriture à droite et à gauche (on se cultive).

Nous louons des vélos de lendemain pour nous rendre cette fois dans la vieille ville de Lijiang, qui fait partie du patrimoine de l’Unesco. Nous rentrons sans nous en rendre compte dans l’espace payant grâce à l’absence de guichetier (à 10 heures !!! nous comprenons plus tard que leurs heures de présence sont réglées sur les programmes des agences de voyage). Bien entendu nous nous empressons d’utiliser la somme ainsi économisée pour gouter tout ce qu’on ne connait pas encore Rire On se perd rapidement dans les petites ruelles de la vieille ville, authentiques cette fois, et calmes en-dehors de deux ou trois rues commerçantes littéralement bondées. La vue sur les toits est magnifique, on se croirait dans Mulan ! Nous dénichons quelques endroits vraiment jolis, avec des petites boutiques, restaurants, hôtels aux cours intérieures toutes plus belles et plus zen que les autres, le tout agrémenté de canaux.

15_08_24 lijiang 2
Ravito à Lijiang.

 

Après quelques heures de balade, on enfourche les vélos pour le petit village de Baisha, beaucoup moins fréquenté (pour le moment…) et plus intéressant que Xuhé. C’est ici que nous avons fait la découverte d’une race de vache que l’on a appelée “Hulk” en raison de sa taille surréaliste pour nous (facilement 2 mètres au garrot) ! Elle fait passer nos belles Montbéliardes pour des naines ! La journée était parfaite d’autant qu’une fois n’est pas coutume, nous sommes passés entre les gouttes.

15_08_24 baisha
À Baisha, la vie normale.

 

Nous continuons sur notre lancée en stop vers le sud, direction Dali. Une nouvelle fois nous tombons sur des automobilistes très sympas, l’occasion pour leur ado timide de pratiquer son anglais (à son plus grand ravissement…) et lors d’un détour à un temple bouddhiste pour un pèlerinage qu’ils devaient effectuer (celui de Jizushan, ou la montagne du Pied de Poulet), nous voilà invités pour un resto mémorable d’où nous repartons avec le plein de poulet aux champignons. De notre côté les 80 Yuans du ticket d’entrée nous retiennent au pied de l’accès au temple (et puis les trucs religieux, on commence à en avoir vu assez).

Après quelques péripéties nous parvenons chez notre couchsurfeur dans le village de Xizhou à côté de la ville touristique. Si on peut éviter le tumulte et se reposer, tant mieux ! D’autant plus que le village est vraiment charmant et bien représentatif de l’architecture et de la culture Bai qui nous ont attiré ici. Notre hôte nous fait une petite visite guidée du village, sans oublier la fabrique de fromage (fromage frais qui sèche environ 24h sur du bambou), la fabrique de nouilles de riz (inventées pour faciliter le commerce du riz et son transport par les caravanes) et le marché (divisé en deux parties en raison de la présence d’une communauté musulmane qui par conséquent ne vend pas de porc). Nous assistons également à la fabrication d’épices et de confiture de rose, ingrédient typique de la région dont on ne se lasse pas ! C’est décidé, nous restons une nuit de plus. En plus les nouilles sautées aux cacahuètes et les tartes au sucre brun et à la fleur méritent une étude approfondie.

15_08_31 dali
Hé ho, hé ho, on rentre du boulot ! À Xizhou.

 

Le lendemain nous explorons les rives du lac Ehrai et ses oiseaux étranges sur fond de paysage de montagne et de rizières. Nous visitons la maison d’une famille Bai et son système complexe de cours intérieures aux fonctions précises.
Avant de partir notre hôte nous emmène au jardin d’enfants où ses collègues travaillent. Quelques échanges en changlais (mélange de chinois et surtout d’anglais) et nous retrouvons à jouer à “l’aigle et aux poulets” dans la cour de récréation !

15_08_25 enfants
Partie mémorable du jeu « l’aigle et les poulets » avec les enfants de Xizhou.

 

Dernière portion de stop en Chine, direction la grosse ville de Kunming ! Nous y restons 2 jours, chez notre couple de couchsurfeurs sino-britannique. La ville n’a pas énormément d’intérêt, mais nous sortons un peu avec les amis expatriés des couchsurfeurs et passons en revue un marché aux vêtements nocturne où les bonnes affaires sont rares, ainsi qu’une superbe petite librairie internationale d’où nous sortons avec deux manuels d’introduction au Qi-Gong et au Tai Chi… en espagnol.

15_08_30 kunming
Kunming : le charme des villes chinoises…

 

Prochaine étape au Vietnam, après un trajet en train Kunming – Hekou dont nous retiendrons les cultures étagées de bananiers à perte de vue Sourire

Retrouvez l’intégralité des photos ici.

 

Bonus : Un défi de plus d’accompli !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>