Aux environs de Karakol, trek à 5 numéro 1

Nous nous sommes reposés quelques jours à Karakol dans le bien agréable  B & B Riverside, que nous recommandons vivement !
Les propriétaires, un couple hollando-kirghize, en plus d’être très chaleureux, nous ont offert la possibilité de planter nos tentes (pour une modique somme) dans leur jardin croulant sous les cerises et framboises, tout en ayant la possibilité d’utiliser salle de bain, cuisine, grand salon, internet etc…

Joris et Lison nous ont rejoints à Karakol après quelques péripéties, pour 3 petites semaines que nous passerons pour l’essentiel en montagne !

15_07_18 palatka pic

Alors c’est parti pour un premier trek de 5 jours dans la région de Karakol !
Nous aurions aimé faire un peu d’alpinisme, mais malheureusement nous n’avions pas prévu que le glacier se situait déjà à une grosse journée de randonnée de notre « camp de base ». 5 jours de nourriture pour 5 plus tout le matériel, ça commence à faire lourd ! Alors tant pis nous ferons l’aller-retour dans la journée, et nous l’admirons simplement avant de poursuivre notre trek.

15_07_16 alakol

Le lendemain en route pour le lac Ala-kul perché à plus de 3000 mètre d’altitude. Vue splendide, eau turquoise, mais nous ne faisons qu’une simple et rapide toilette dedans, s’y baigner reviendrait à jouer le rôle de la bouteille dans son seau de glace !

Le bivouac au bord de ce lac sous le soleil rend la soirée très agréable. Le lendemain matin nous renfilons les gros sacs à dos pour passer le col à 3850 mètres et passer dans l’autre vallée. Encore une fois la vue est couper le souffle !

15_07_17 bivouac à 5

S’en suit la belle et longue descente dans la vallée qui nous mènera à Altin-Arashan. Nous ne manquons pas de croiser une fois encore de nombreux troupeaux de chevaux, moutons et leurs bergers jamais bien loin de leurs yourtes. Cette journée nous permet de vérifier au passage qu’un tronc d’arbre jeté en travers d’une rivière est un moyen très aléatoire de la traverser.

Après cette épisode digne d’un gag de BD, nous découvrons la particularité d’Altin Arashan, ses sources d’eaux chaudes qui bordent la rivière. Montage du bivouac sous une pluie dense, le patron du gîte adjacent (le dernier lorsqu’on descend) nous accueille et nous offre le thé. Comble du bonheur, il nous indique comment éviter les cabanes payantes et nous profitons de « ses » sources chaudes, aménagement fait maison garanti, nous voici donc entassés en maillot de bain dans une eau à 34°C. Quoi de mieux après 4 jours de marche ?! Le cadre est une fois encore magnifique, malgré un accès quelque peu précipiteux au-dessus de la rivière en furie.

15_07_18 altin arashan

Le lendemain nous redescendons à Karakol, marche de 18 km sur un chemin carossable, où les mules et chevaux chargés de sacs pour les touristes nous doublent.

Une bonne douche, une nuit réparatrice et nous voilà dans le bus de nuit pour la capitale Bishkek !

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>